EceauEnvironnement


Les origines des inondations



Partager :

×

Vous devez vous connecter pour laisser un avis.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire rapidement.


Les inondations sont de plus en plus récurrentes ces dernières années. Comprendre leurs origines et leurs conséquences est primordiale pour faire face et se protéger des risques. La tempête Alex est malheureusement le bon exemple.

Publié par Malcolm

Publié le 22 août 2022


Les origines des inondations

Comment se forme les inondations ?

Les inondations sont générées par de fortes précipitations localisées sur une zone définie. Les pentes des zones montagneuses ou à l'inverse les plaines sont soumises à différents types de crues. Elles sont donc différentes en fonction de votre lieu de vie.

Quelle est la différence entre une crue et une inondation ?

Les crues correspondent à la montée des eaux dans les cours d'eau. Une crue ne provoque par forcement de débordement. Lorsqu'une crue sort de son lit, on parle alors d'inondation.

Pour comprendre le fonctionnement général d'une rivière, je vous laisse regarder l'article…

Les inondations peuvent être, éclaires comme celle durant la tempête Alex en 2022 dans l'arrière-pays Niçois ou lente comme dans les plaines. Les grands fleuves ou rivières sortent lentement de leur lit et inonde les plaines alentours pendant une période relativement longue. C’est ce type d’inondation qui a eu lieu en 2003 dans la vallée du Rhône. Celles-ci se forment en général de la même façon, c'est-à-dire à cause des précipitations dans le bassin versant du cours d'eau. Il faut tout d'abord définir ce qu'est un bassin versant.

Qu'est-ce qu'un bassin versant ?

Un bassin versant est une zone définie pour laquelle tous les écoulements des eaux convergent vers un même point, nommé exutoire du bassin. Les limites séparant deux bassins versants sont appelées lignes de partage des eaux et sont constituées des sommets qui séparent les directions d’écoulement des eaux de ruissellement. Ainsi, chaque goutte qui tombe ou arrive sur le bassin versant d’un cours d’eau, aura pour destination finale l’exutoire de ce cours d’eau. Il existe deux types de bassin versant :

  • Le bassin versant, dit topographique ou hydrographique, ne prend en compte que les écoulements de surface et ne prend pas en compte les écoulements souterrains. Cela permet de simplifier le basin versant avec l'hypothèse que tous les sols sont imperméables.
  • Le basin hydrogéologique est quant à lui plus complexe. Celui-ci prend en compte les écoulements souterrains qui est le réel bassin versant. L'utilisation de ce type de bassin est obligatoire lors d'étude de sol kartistique, c'est-à-dire avec de forte réseau souterrain.
Bassin versant topographique de la Vésubie
Bassin versant topographique de la Vésubie

À partir du type de rivière, de la délimitation de notre bassin versant et de la position géographique, on peut comprendre comment se forme les inondations. Ils existent trois grands types d'inondations :

  • Les inondations éclaire ou torrentielle se produisent principalement sur des secteurs montagneux avec de fortes pentes. La région PACA en est le bon exemple. De septembre et décembre, le sud de la France est touché par de fortes précipitations avec de grandes quantités d'eau. La pluie est un phénomène très localisé. En effet, il peut pleuvoir chez vous, mais pas dans la ville voisine. Ainsi, les fortes pluies, très localisées géographiquement sur un bassin versant, vont voir les volumes d'eau se diriger vers le même point d'exutoire. Associé aux fortes pentes, l'eau n'a pas le temps de rentrée dans les sols et se dirige vers la rivière. Toute l'eau se concentre dans la rivière avec de très forts débits emportant tout sur son passage, arbres, sédiment et roches. Ces phénomènes sont à l'origine d'un remaniement morphologique de la rivière. Sa taille, sa composition, les tailles des roches sont modifiés à la suite de ces épisodes. Cela est très visible sur la Vésubie à la suite de la tempête Alex. On parle également de torrent, l'eau étant fortement chargée en sédiments, lui donnant cette couleur marron, cause des dégâts très élevés au mobilier urbain ou encore aux habitations. Ces crues sont dangereuses du fait de leur rapidité et peuvent couter la vie à de nombreuses personnes.

  • Les inondations dans les plaines se produisent lorsque la rivière sort lentement de son lit mineur et inonde la plaine pendant une période relativement longue. La rivière occupe son lit moyen et éventuellement son lit majeur. C’est ce type d’inondation qui a eu lieu en 2003 dans la vallée du Rhône. Après une ou plusieurs années pluvieuses, il arrive que la nappe affleure et qu'une inondation spontanée se produise : on parle d'inondation par remontée de nappe phréatique. Ce phénomène concerne particulièrement les terrains bas ou mal drainés. Ce phénomène est peu fréquent en PACA et occasionne des dommages bien moindres que les autres types d’inondation.

  • Les inondations par ruissellement sont provoquées par les seules précipitations tombant sur l'agglomération, et (ou) sur les bassins périphériques, naturels ou ruraux de faible taille, dont les ruissellements se concentrent en empruntant un réseau hydrographique naturel ou artificiel. L'eau est ensuite évacuée par le système d'assainissement de l’agglomération, ou par les réseaux pluviaux. Il ne s'agit donc pas d'inondations dues aux débordements d'un cours d'eau, mais par la concentration de l'eau qui ne s'infiltre pas dans les sols et que les réseaux ne permettent pas d'écouler. L'imperméabilité des sols en est la principale cause. Plus il y aura de construction et plus les ruissellements seront importants.

Commentaires

Vous devez vous connecter pour écrire un message

Si vous n'avez pas de compte, inscrivez-vous ici.

Votre avis compte

×

Vous devez vous connecter pour laisser un avis.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire rapidement.

Pas encore de vote




ADS


Commentaires récents